lundi 23 janvier 2012

La poussette, c’est du sport !


En mode desperate housewife, au lendemain du premier tour des élections présidentielles finlandaises… Il s’en est fallu de peu pour que les candidats de droite et centre-droite se retrouvent seuls au second tour. Alors on a pensé bien fort aux belles étoiles pour pousser l’écologiste Pekka Haavisto en finale, et aux alentours de 22 heures –heure finlandaise, victoire ! Les Verts vont pouvoir vaillamment lutter contre Sauli Niinisto – en gros le Sarkozy finlandais – même s’il y a peu d’espoir que le report des votes des autres partis permette son élection à la tête du pays. Réponse dans deux semaines, le 5 février prochain !

Profondément green moi-même, je suis assez frustrée de ne pas pouvoir voter… mais cette année ne manquera pas de suspense non plus du côté de mon ambassade et de notre scrutin national… En attendant, je marche beaucoup, derrière la poussette tout-terrain achetée à l’occasion de la naissance de notre petit. Et je dois avouer que la poussette, c’est du vrai sport ! plus fort qu’un cours de zumba, si, si ! surtout quand il faut pousser comme un bœuf une poussette qui reste coincée entre deux blocs de neige non dégagés sur les trottoirs…

Vivre avec une poussette fait aussi prendre conscience des problèmes d’accessibilité au transport en commun et à de nombreux espaces publics ou magasins… Rien que pour prendre le train ou le tram qui me relie au centre-ville, c’est tout un programme. Des ascenseurs pour accéder aux quais qui ne fonctionnent pas toujours et qui contraignent à emprunter les passerelles bagages bordant les escaliers (super dangereux), trois marches insurmontables dans les vieux trains ou trams, des trains modernes toutes les 30 minutes seulement, des trams où seules trois poussettes peuvent faire le voyage en même temps… Restent les bus, mais plus longs. Côté magasins, si tous les grands magasins d’Helsinki sont équipés d’ascenseurs, j’enrage toujours en voyant certaines personnes, ni âgées, ni à mobilité réduite ou aux commandes d’une poussette, occuper tout l’espace et ne pas laisser la priorité à ceux qui en ont vraiment besoin : s’il vous plaît, pensez un peu à nous, et n’oubliez pas, des escalators sont à votre disposition, même pas besoin d’emprunter les escaliers ! Quant aux petites échoppes, il faut faire une croix dessus pour quelques temps (mais elles sont un peu plus excusées).

Comme quoi, même un pays « vert » comme la Finlande a encore beaucoup à faire pour ses poussettes et ses habitants à mobilité réduite. Mais bon, côté français, on ne fait pas encore mieux et le métro parisien en tête de liste reste un véritable casse-tête…

Petite précision du 21 mars 2012: Oublié de vous dire que les transports en commun sur Helsinki (et sa banlieue) sont gratuits pour les poussettes et les "accompagnant(e)s", voilà un beau geste (social et environnemental) qui pourrait en inspirer d'autres de l'autre côté de la Baltique!

-------------------------------------------------------------------------------------

Pushing a pram is a real sport !

Like a desperate housewife, one day after the first round of presidential elections in Finland… It was full of suspense until the last moment and the candidates of right and centre-right were almost the winners… So we thought a lot about beautiful stars, making wishes so that Pekka Haavisto, the green candidate, can reach the final round… and around 10 PM –Finnish time, a little victory! The Green Party will be able to try to fight against Sauli Niinisto, a Finnish Sarkozy, even if it will be a hard job since the statistics are a pessimistic. The end of the suspense after two weeks, next 5th of February !

Deeply green myself, I am a little bit frustrated not to be able to vote but this year will also be full of political suspense at the French embassy when we will have our own national vote… Meanwhile, I am walking a lot behind the all-terrain pram we bought for our little one. And I have to tell you that pushing a pram is a real sport ! it even makes you sweat more than a zumba class, yes, yes ! especially when you have to push like a beef a pram stuck between two pieces of hard snow on a non-cleaned pedestrian street…

To live with a pram made me more aware of all the problems that disabled people can meet when they want to take common transport or visit public space or enter shops… even taking the train or the tram to go to the centre is already a big thing. Some lifts to access to the platform of the railway station do not work and force you to take the specific steps for luggages, which is very dangerous, especially in a wheelchair. Then you have these three inaccessible steps in old trains and trams, making you force either to rely on nice people who help you sometimes or taking the modern trains, only every thirty minutes, if you want to keep your independance…then you have modern trams but with a limited space for three prams only. The busses are easier but your trip will be longer.

As for shops, all of the department stores in Helsinki have various lifts, but there is another problem to be faced. I am always kind of angry when I see some persons, who are neither old nor disabled or with a pushcar, occupying all the space, never respecting the priority to the persons who really need them. Next time, please, thing about us and do not forget: if you still do not want to take the stairs, you will find nice escalators too! Many of little shops are non-accessible (maybe a more difficult task for them…) so we have to wait for better days to manage to enter finally…

So even a green country like Finland has still a lot of work to do for its disabled inhabitants and mummies like I. But well, in France, we are really worse and Parisian metro remains a terrible brain-teaser…

Little edited message : I forgot to tell you that common transports are free for prams and mothers (or fathers) in Helsinki area (and the suburbs), a great social and environmental idea that could inspire others from the other side of the Baltic sea!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire