dimanche 29 avril 2012

Eloge de la gourmandise….



Petit prince a eu six mois vendredi et il va pouvoir commencer à goûter de lui-même de nouvelles saveurs et textures. Fini le monopole du lait maternel (même si ça lui a bien profité ;)), place à la gourmandise et faisons de ce little Mensch un petit gourmet ! Je rêve déjà de lui concocter de bons petits plats – j’ai craqué il y a quelques jours, en prenant le prétexte de la célébration de sa demi-année pour concocter un cheesecake glacé choco-coco, une création maison très inspirée du beau blog de Dorian et de son cheesecake glacé chocolat et chocolat et chocolat… Mais pourquoi je vous raconte ça ? Et bien, parce que je me demande souvent pourquoi cette obsession pour les choses sucrées et surtout cette passion pour la pâtisserie et la cuisine en général. Et comment vivre en bec sucré dans un pays comme la Finlande où le sel est une épice bien plus plébiscitée… 

On a tous des petits et grands rêves, ils nous permettent de saliver et de goûter la vie sans trop se poser de questions : le mien a toujours été d’ouvrir un jour mon salon de thé-librairie franco-anglaise, entre La Charlotte de l’Isle et Shakespeare and Company, entre pâtisseries françaises (et finlandaises, elles sont aussi délicieuses !) et délicatesses américaines, un endroit qui me ressemblerait et qui accueillerait familles, amis et nouveaux venus comme à la maison, un palais des douceurs en mémoire de l’enfance perdue, en l’honneur d’un petit bout qui y rentre à peine… Cuisiner, pour partager et offrir, c’est un peu comme mon autre passion, l’écriture.

A Helsinki, la lumière d’été a fait son apparition. Elle nous empêcherait presque de dormir tant les nuits naturelles sont courtes ces jours-ci ! Certains se préparent pour Vappu, fête du 1er mai à la fois fête étudiante bien arrosée et occasion de rencontres familiales. Quel que soit le temps (certaines années, la neige refait une apparition furtive), on sort pour un pique-nique sur les hauteurs de Ullanlinna pour célébrer le printemps. Sima (nectar des dieux sans miel) et champagne (ou autre mousseux en guise de brunch) coulent à flots, et l’on dévore les traditionnels tippaleipä (beignet en forme de nid d’oiseau) et munkki (donut). Et oui, les Finlandais n’ont pas complètement oublié la saveur sucrée de leur enfance et préparent mille douceurs au fil des saisons en accompagnement d’un bon café. C’est d’ailleurs à l’heure du café (un véritable rituel, très réconfortant au cœur de l’hiver !) que l’on se retrouve entre amis ou en famille vers 16 heures pour échanger les dernières nouvelles. Il n’en demeure pas moins que leur premier amour reste le sel : même le bonbon national, le lakritsi, proche de notre réglisse, est un brin salé…  Mais le chocolat n’en est pas moins dévoré avec autant de passion (celui de Fazer en tête), plutôt dans sa version lait. 

C’est presque l’été, bébé grandit si vite et je commence à m’interroger sur l’avenir, et mon rôle dans ce nouveau pays d’adoption. Peut-on encore croire en ses rêves dans ce monde où petit bout de chou fait ses premiers pas ? Je fais ce rêve que cela soit encore possible et boit une nouvelle gorgée de sima pour continuer à m'enivrer de mes rêves…

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


A praise for food greed…

Little prince just turned six months last Friday and he will finally be able to taste by himself new flavours and textures. It is the end of the monopoly of mother milk (even if he and his body seemed to have enjoy it a lot!), this is now the time for food greed and let’s turn this little Mensch in a little gourmet! I am dreaming of cooking him homemade sweet dishes – I could not resist the day before yesterday, just under the pretext of the celebration of his half a year, to cook an iced-chocolate-coconut cheesecake, a homemade creation inspired by the beautiful blog of Dorian andhis iced-chocolate and chocolate and chocolate cheesecake… 

But why do I tell you that? Well, because I often wonder why this obsession for sweet things and especially this passion for confectionery and cooking in general. And how a sweet tooth like me can live in a country like Finland where salt is a much more popular spice…

We all have small and big dreams, they make us drool over life and taste it more without asking too many questions: my dream has always been to open one day my tea-room and French-English bookshop, some place which could be a mix of the Charlotte de l’Isle and Shakespeare and Company, swith French pastries (and Finnish too, so delicious!) and American delicacies, a place which would look like me and would welcome families, friends and newcomers like at home, a palace for sweets in memory of lost childhood, in honor of a little one who hardly enters it…

In Helsinki, the summer light showed up. It would almost prevent us from sleeping, since the natural nights are short these days! Some already prepare Vappu, the 1st of May party, an (almost boozy ;) ) student party and a family one. Whatever the weather (some years snow can come back quickly), everybody is going out to share a picnic on Ullanlinna hills to celebrate spring. Sima (gods’ nectar without honey) and champagne (or any other sparkling wine used for brunch) flow like water and traditional homemade tippaleipä (a bird nest-shaped donut) and munkki (more traditional shaped donut) are savoured. Yes Finns did not completely forget the sweet taste of their childhood and still prepare thousand delicacies depending on the seasons and occasions and always for coffee time. It is then at coffee time (a real ritual, very comforting throughout dark wintertime months!), around 4 PM, that Finns are meeting friends or other members of their families to talk about events of the last days. 

Nevertheless their first love remains salt: even the national candy, lakritsi (close to liquorice), is a little bit salty… But chocolate is devoured as well with passion (those from Fazer especially), more in its milk version.

Can we still believe in our dreams in this world where my little one is doing his first steps? I have a dream that it can be still possible…


Aucun commentaire:

Publier un commentaire