mardi 13 décembre 2011

Comme un bateau en partance

En cette journée de fête des lumières, Sainte-Lucie que nombre de Suédophones célèbrent encore avec passion, parlons de l’hiver finlandais. La Finlande du mois de novembre et décembre, au cœur de la nuit, quand la neige n’a pas encore étendu son long manteau blanc au-dessus du ciel. Elle m’évoque un bateau scellé au port, le mât valsant au vent particulièrement rude quand s’installe le froid. Les mâts sans drapeau aux quatre coins des rues ici, hors des journées où le drapeau célèbre un événement national (y compris l’anniversaire des poètes et compositeurs !), rappellent ces bateaux au cœur d’une tempête, ou, plus triste, ceux qui attendent avec impatience de larguer les amarres après la tempête. La Finlande au cœur de l’hiver sans neige, c’est un peu un port de pêche attendant sagement la délivrance et la fin d’un orage empêchant ses habitants de partir en mer.

Et pourtant… quelque chose de magique se dégage de ces heures sans jour, au coin du feu ou des bougies qui doucement éclairent et révèlent les visages rougis par le froid. Les maisons se teintent des couleurs de noël, le rouge embellit tables et salon pour accueillir les invités frigorifiés au détour d’un pikkujoulu, ces « petits noëls », fêtes tout au long du mois de décembre où chacun accueille famille, amis ou collègues pour une soirée magique, avec au menu sauna, glögi (boisson chaude épicée avec ou sans alcool), pipari (petits gâteaux de pain d’épices), tähtitorttu (tarte à la confiture de prune en forme d’étoile), chocolats Fazer ou Panda et autres douceurs.

Une chaleur se dégage de ces réunions comme autant de lumière humaine dans un climat rigoureux. Et si le bonheur se trouvait dans la lecture d’un bon livre au coin du feu, une tasse de liquide réconfortant et une assiette remplie de délicates gâteries maison en attendant Noël avec les personnes aimées ?

------------------------------------------------------------------------------------

Like a leaving boat…

Because today is the celebration of the light, a Saint Lucy day that a lot of Swedish-speaking Finns still celebrate passionately, let’s talk about Finnish winter. Finland in November and December, fully dark when the snow does not show its face, looks like a boat blocked in the harbour to me, with its mast waltzing with a cold wind. The masts without flags at each corner here, except when during a flag day celebrating a national day (or even the birthday of poets and music composers !) , remind me these boats in the middle of a tempest, or, sadder, those who are waiting impatiently to leave the harbour. Finland in the middle of a without snow winter is a little bit like a fishing harbour waiting patiently the end of the storm preventing its inhabitants to meet the sea.

And nevertheless… something magic happens within these without light hours, in front of the chimney or when candlelights enlight and reveal softly faces. Houses are given Christmas colours, red makes tables and living room beautiful and welcomes guests during pikkujoulu, little christmas parties with family, friends or colleagues , organized through the whole month of December where people gathered in sauna, drink glögi (hot spicy drink with or without alcohol), eat pipari (small gingerbread cookies), tähtitorttu (small star-shaped sweet pie with blumb jam in a star shape), Fazer or Panda chocolates and other sweets.

Something incredibly warm glows from these cheerful meetings like a human light in a hard climate. What if happiness was to be found in the reading of a great book close to the chimney, with a cup of comforting drink and a plate full of delicate home-made cakes while waiting for Christmas with people you love?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire